La journée des Assises de l’eau du 29 janvier 2019 avait pour thématique la ressource en eau en lien avec le changement avec pour principale question « Quelle capacité d’adaptation pour nos territoires ? ».

La première partie concernait plusieurs présentations sur :

  • Le changement climatique et ses généralités
  • Les coulées de boues : l’augmentation de la température et l’intensité des précipitations depuis 30 ans amplifient ce phénomène qui arrive plus tôt désormais dans la saison (vers avril). Plusieurs actions sont mises en œuvre pour endiguer les coulées de boues :

http://www.eau-rhin-meuse.fr/coulees-de-boues-developper-des-strategies-preventives

  • Les inondations par ruissellement : l’imperméabilisation des sols provoque plusieurs effets néfastes pour le bon écoulement de l’eau. Un exemple probant est celui de Nancy lors des inondations de mars 2012. Dans l’avenir, ces phénomènes deviendront de plus en plus violents, rapides et fréquents.
  • La qualité des eaux (liée au réchauffement climatique) : le changement climatique favorisera la dégradation de la qualité des eaux sous plusieurs formes : prolifération des cyanobactéries / relargage et accumulation de phosphates / pollutions sédimentaires / nitrates et pesticides acheminés dans les milieux aquatiques. L’autre impact fort sur l’eau concerne sa quantité disponible pour les écosystèmes ainsi que les usagers que nous sommes.

http://www.lesagencesdeleau.fr/2018/11/14/2375/

  • Les poissons et le réchauffement climatique : le réchauffement climatique influence le cycle de vie des poissons en accélérant leur croissance et par une atteinte plus rapide de la maturité sexuelle. De plus, les individus avantagés sont ceux ayant une taille plus réduite (en comparaison des années précédentes). En résumé, le changement climatique aura des effets sur les individus (taille, croissance…), les populations (migration, recrutement, densité), et le peuplement (augmentation du nombre d’espèces notamment dans les zones intermédiaires)

http://www.actions-territoires.irstea.fr/eau/changement-climatique-taille-poissons

La deuxième partie consistait en une série d’ateliers qui feront l’objet d’une consultation lors du prochain comité de bassin pour définir les politiques à adopter pour l’adaptation au changement climatique.

ATELIER 1 : Rechercher les solutions fondées sur la nature : de l’entretien des cours d’eau à la gestion équilibrée d’un bassin versant

ATELIER 2 : Rechercher les solutions fondées sur la nature : un panel de solutions pour gérer l’eau en ville en lien avec la biodiversité

ATELIER 3 : Sécuriser la ressource en eau potable : l’ensemble des acteurs se mobilisent pour protéger la ressource en eau

ATELIER 4 : Promouvoir une gestion de la ressource en eau conciliant les différents usages : une stratégie de gestion des ressources en eau à l’échelle d’un SAGE

ATELIER 5 : Promouvoir les actions d’économies d’eau : la réutilisation des eaux usées traitées

ATELIER 6 : Réduire les pollutions par les micropolluants : l’approche sociologique du changement de pratiques

ATELIER 7 : De la protection rapprochée contre les crues aux solutions fondées sur la nature

ATELIER 8 : Rechercher les solutions fondées sur la nature : solutions mixtes et financements

ATELIER 9 : Sécuriser la ressource en eau potable : un panel d’outils pour protéger durablement les ressources en eau

ATELIER 10 : Sécuriser la ressource en eau potable : un exemple de filière agricole à bas niveau d’impact pour reconquérir un captage

ATELIER 11 : Promouvoir une gestion de la ressource en eau conciliant les différents usages : un projet de territoire autour du partage de l’eau développé sur le bassin Rhône Méditerranée Corse

ATELIER 12 : Réduire les pollutions par les micropolluants : l’éco prescription de médicaments